growth-hacker-interview-expert

9 Growth Hackers / Marketers Français dévoilent leur Hack préféré

Le Growth Hacking est à la mode…Mais trop souvent le swag du growth hacker attire de jeunes padawan qui oublient (ou ne connaissent pas ?) les fondamentaux. Selon moi le « Growth Hacking » n’est autre qu’une évolution du marketing, qui s’est enfin adapté au digital. Connaitre les besoins de ses clients pour mieux les cibler, tester des campagnes, mesurer et affiner. Tout ça existait dans le marketing à papa. La vraie différence vient du fait qu’on ne pouvait pas tout mesurer, automatiser et scraper. Cependant, le coeur du marketing reste inchangé: Connaissez vos clients, comprenez qui ils sont et ce dont ils ont besoin pour mieux les « servir ». C’est la raison pour laquelle, à « Growth Hacking » je préfère le terme de « Growth Marketing », qui sera plus global et inclura toute les stratégies de croissance, online comme offline.
Parce que je considère que le marketing est trop souvent opposé au growth hacking, j’ai voulu regrouper les conseils de pro des 2 domaines. Vous verrez que l’automatisation est bien ce qui les différencie, mais l’état d’esprit reste le même ;)
Je leur ai demandé leur conseil numéro un, leur growth hack préféré, celui qu’il vous recommande d’essayer pour faire croître votre startup. Voici le résultat. MERCI À EUX !
Soyons réalistes: nous avons tous des objectifs différents. Ce qui fonctionne pour A ne fonctionnera pas pour B. En outre, le concept d’un « growth hack » est une chose, mais son impact est sujet à sa mise en œuvre spécifique. Donc, rien dans ce post n’est garanti de fonctionner pour vous. Mais inspirez-vous en, n’hésitez pas.

  1. Brice Maurin de DEUX•IO: « TWelcome en Image »
  2. Guillaume Cabane de Mention: « En réponse à mon email précédent »
  3. François Grante d’Email Hunter: « Utiliser la Twitter Lead Gen Card Gratuitement »
  4. Camille Besse de Growthhacking.fr: « Pr sa campagne Product Hunt »
  5. Romain Simon de Datananas: « Le Chat Potte »
  6. Rudy Viard de Webmarketing-Conseil: « Méthode & Répétition », conseils pour la croissanc
  7. Adrien Montcoudiol de Molotov TV: « La Recherche avancée Twitter »
  8. Julien Le Coupanec de TheFamily: « L’Open Graph de Facebook »
  9. Stephane Pomares de Loveshr: « Le Street Marketing »

#1: TWelcome en Image

brice-maurin
Tout le monde n’était pas toujours chaud pour partager un de ses hacks. Quand on l’a, on le grille à fond avant de le faire circuler. Certains ont vraiment joué le jeu, et je me devais d’en partager un également. Je commence donc.
tweet-auto-persoSi vous avez suivi Deuxio sur Twitter , vous avez surement reçu une image personnalisée vous remerciant de nous avoir suivi. Bien que l’image soit personnalisée, celle ci est générée automatiquement. Ce message génère régulièrement du trafic sur ce site, et ce en grande partie parce que nos followers sont intrigués par cette image personnalisée, et nous demandent comment faire de même ou nous remercient pour l’attention, ceci amorçant une communication 1 to 1 (essentielle en acquisition).
Dès qu’on mentionne l’automatisation, il est important de rappeler qu’il ne sert à rien d’automatiser quelque-chose que vous n’auriez pas fait manuellement. L’objectif est de vous faire gagner du temps tout en continuant à croître, pas de faire du spam avec un taux de retour de moins de 1%…
Donc. Ce message est personnalisé en 3 points:

  • L’image mentionne le nom du follower
  • Le fond de couleur reprend la couleur de fond du profil du follower
  • La couleur du texte reprend la couleur de texte du profil du follower

Pour créer cette image, nous utilisons Zapier et un service de génération d’image par url. Tout simplement.
1. Créer une image depuis une url
Il en existe des dizaines, mais mon préféré est fakeimg.pl. Il vous permet de choisir le texte à ajouter, la couleur de fond et du texte, ainsi qu’une police.
Pour ça, construisez votre url comme ceci: http://fakeimg.pl/HAUTEURxLARGEUR/COULEUR-DE-FOND-HEX/COULEUR-DE-TEXTE-HEX/?text=AJOUTER-VOTRE-TEXTE-ICI Par exemple, cette url: http://fakeimg.pl/440x220/345234/FFF/?text=Salut%20! génère cette image (la taille des images dans les fils twitter sont de 440×220):

2. Programmer le message de remerciement via Zapier
Maintenant que nous avons une image dynamiquement générée, nous pouvons créer une automatisation Zapier pour envoyer un tweet avec image à nos nouveaux followers. Rendez-vous sur Zapier, pour créer un zap comme ci-dessous:zapier-twitter-followReliez votre compte Twitter si ce n’est pas déjà fait, indiquez le compte à suivre (le même dans ce cas-ci), et en étape 5 entrez:
zapier-image-follow

  • Le texte qui sera tweeté à vos followers: essayez de créer un début de discussion.
  • L’image statique générée précédemment. Nous allons la dynamiser.
    • Remplacez ou ajoutez dans le texte de l’image le follower screen_name*
    • Remplacez la couleur de fond par la follower profile backgroundcolor*
    • Remplacez la couleur du texte par la follower profile text color*

*Cliquez sur « Insert Fields » sur la droite, puis ajoutez les champs ci-dessus.
Testez vos zaps, et voila.


#2: Réponse à mon email précédent

guillaume-cabane
Pour la plupart des webmarketeurs, le taux d’ouverture d’un emailing est une donnée clef de la qualité de la base mail et de l’adéquation des emails à la cible. Pourtant la plupart de ceux avec qui je m’entretiens stagnent entre 30% et 50%. Pire encore, les taux de clicks (et donc l’engagement réel) sont généralement entre 2% et 4%…
Je vous propose une méthode pour créer de l’engagement. Ma technique reprend celle utilisée par les campagnes de drip / nurturing content et l’améliore nettement au niveau de l’ouverture et du CTR. Elle peut être résumée comme ceci : Le prérequis est d’avoir une base qualifiée avec les prénoms.
1. Premier email de style corporate, présentant une offre ou un CTA fort. Dans l’idéal cette offre est limitée (par le temps ou la quantité). C’est d’autant plus efficace si vous avez mis un compteur dynamique dans l’email.
2. Sur la base des ouvreurs non clickeurs, envoyez quelques jours plus tard un email personnalisé.
Cet email doit contenir :

  • Provenir d’une personne nominativement identifiée
  • Un objet : « Re : XXX L’objet du mail précédent XXX »
  • Une intro de quelques lignes de ce type :
    • Une signature personnelle
    • Le mail précédent en citation

Attention, il est important de mettre des valeurs dynamiques (et donc des merge) dans les codes HTML de la citation (date, from, to …) pour que cette opération fonctionne.
Le but de cette opération est double :

  • Faire croire au client mail que c’est une discussion. Il incrémentera un compteur spécifique visible par l’utilisateur, qui peut prendre la forme d’un triangle, d’une bulle… Bref, votre email va se différencier.
  • Faire croire au destinataire qu’une personne réelle l’a relancée sur un email générique, et donc que l’on s’intéresse à lui.

Dans mes essais, j’ai réussi à obtenir jusqu’à 80% de taux d’ouverture et 20% de CTR avec cette technique.
pasted_image_at_2015_07_06_05_42_pm_1024
En B2B (et donc avec des emails personnalisés au nom des commerciaux) les prospects répondaient directement au deuxième email pour les remercier… Et reprendre contact.
[NDLR: Guillaume explique ce hack dans cette vidéo de sa présentation chez The family le mois dernier].

Retrouvez Guillaume Cabane sur mention.com


#3: Utiliser la Twitter Lead Gen Card Gratuitement

francois-grante
Une astuce que j’aime beaucoup est l’utilisation d’une fonctionnalité de Twitter très peu connue et pourtant très utile. Il s’agit des Twitter Cards de génération de lead. La fonctionnalité se situe dans l’espace Twitter Ads mais peut en réalité être utilisée gratuitement.
Il suffit de vous rendre dans votre espace publicité puis sur votre page – pas toujours accessible dans le menu – dédiée aux Twitter cards: https://ads.twitter.com/accounts/{VOTRE_ID}/cards.lead-generation-twitter-card-example Vous trouverez votre ID dans l’URL en consultant d’autres pages de votre interface Twitter Ads. Vous pouvez alors créer votre Twitter Card.
Le format le plus utilisé est la carte de récupération d’emails, avec une image, un texte et un call to action. En un clic, les twittos peuvent ainsi partager leur email et s’inscrire à votre offre. Pour un résultat optimal je vous conseille d’épingler votre Twitter Card à votre profil, et de la tweeter de façon récurrente pour avoir de nouveaux inscrits.
Enfin, n’oubliez pas de récupérer les inscriptions régulièrement pour les intégrer à votre outil de mailing/CRM préféré.
L’intérêt de cette astuce est d’avoir une conversion très haute avec une inscription en un clic sur Twitter, bien plus haute qu’en envoyant sur une landing page !

Retrouvez François Grante sur francoisgrante.com


#4: Préparer sa campagne Product Hunt

camille-besse
Le but de ce hack est de créer une relation avec des membres Producthunt sur Twitter, en amont d’un lancement.
1) Extraire l’ensemble des @usernames de Producthunt
Il nous faut d’abord extraire les urls des membres de Producthunt. Au lieu de crawler le site, une technique simple, télécharger le sitemap de Producthunt (qui liste plusieurs sitemaps, téléchargez les tous).
Puis extraire les @username du sitemap. Pour cela, chacun sa technique. Mais un sublime text, notpad++, ou excel fera l’affaire. Faîtes une recherche de « @ » puis « rechercher tout ». Une fois tous les @ en surbrillance, vous n’avez plus qu’à les sélectionner (Ctrl + Shift + →), les copier-coller dans un nouvel onglet et passer au sitemap suivant.
2) Filtrer la liste des @usernames (Pays, langues, N° de followers…)
Les usernames de Producthunt sont les mêmes que Twitter (producthunt utilisant un twitter connect).
Nous allons donc utiliser Socialbro, qui va nous permettre de filtrer selon différents critères. Pour cela il vous faut importer les @usernames dans Socialbro. Avec la version pro vous êtes limité à 50 000 contacts, mais vous pouvez le faire en plusieurs fois par paquet de 50K, filtrer, exporter, supprimer la liste, importer une nouvelle liste, etc..
Grâce aux filtres de Socialbro vous allez pouvoir – par exemple – cibler des membres de Producthunt français, avec plus de 500 followers, avec le mot clé « founder » dans la bio et ayant tweeté dans les 15 derniers jours.
3) Créer une interaction avec les Producthunters que vous avez filtrés
Maintenant que nous avons une liste ciblée Twitter de membres producthunt, il nous faut créer une relation. Plusieurs techniques sont possibles: mass follow (ne soyez pas trop bourrin…) avec des outils comme tweetattack, rankybird, ou un script maison. Ou simplement à la main.
Le jour de la campage ProductHunt, lancez une campagne de DM à ceux qui vous ont followback ;)

Retrouvez Camille Besse sur camillebesse.fr


#5: Le Chat Potte

romain-simon
C’est un Growth Hack assez simple, mais il fonctionne extrêmement bien pour moi et certains de mes clients. J’utilise un outil de Marketing Automation de manière détournée pour automatiser ma prospection Outbound.
AgileCRM propose un CRM + outils de Marketing Automation pour un tarif assez bas. J’ajoute régulièrement des prospects à ma campagne, et ils reçoivent un premier e-mail de prospection. Je peux ensuite appeler ceux qui répondent pour un premier appel de qualification/démo, tandis que les autres recevront jusqu’à 3 autres e-mails de relance sans que j’ai besoin de m’en occuper ! J’ai un taux de réponse supérieur à 50% grâce à cela.
L’outil me permet aussi de tracker les clics, ouvertures, actions sur le site, etc… et de scorer mes leads. Je peux également appeler mes prospects qui ne répondent pas à mes mails, mais qui ont un score élevé parce qu’ils ont regardé la vidéo de démo et la page des tarifs par exemple. Finalement, je ne passe du temps qu’avec les prospects qui ont un intérêt pour Datananas.
ChatPotteLe dernier e-mail de prospection que j’envoie pourrait aussi être considéré comme un Growth Hack, car il me permet régulièrement d’obtenir des réponses en misant sur l’humour, quand les 3 e-mails précédents ont été ignorés (plus d’info ici). Quelques exemples des dernières réponses que j’ai reçues :

« Bonsoir,
Ce qui montre que l’humour reste un levier fort,
Je suis par contre toujours en déplacement, il faudra donc caler un premier contact téléphonique,
Je peux vous proposer mardi 7 juillet en début d’après midi ou jeudi 9 le matin »

« Bonjour Romain,
J’ai craqué face à un telle persistance et le coté décalé.
Appelez-moi jeudi, on verra ce que l’on peu faire ensemble. »

Retrouvez Romain Simon sur datananas.com


#6: Méthode & Répétition

rudy-viard
J’aimerais insister sur le fait que le premier des « hacks » n’est pas un « hack » mais plutôt une approche et un état d’esprit. Je distingue donc à ce titre la méthodologie du « Growth Hacking » (qui reste votre meilleure arme pour développer votre produit) des « Growth Hacks », techniques marketing éphémères, difficilement répétables et souvent propagées dans le but d’étoffer la légende des entreprises (ou du marketeur derrière ce succès). En somme, je ne suis pas fan du terme « hack » car il donne l’impression que l’on peut réussir par magie grâce à un trait de génie ouvrant soudainement la voie à une croissance exponentielle en quelques mois.
Pour autant, il y a malgré tout des mécaniques qui fonctionnent et ont fait leurs preuves :
1. Dans votre stratégie : Mettre dans un document toutes vos actions marketing, le temps passé et le budget. Coupez 75% des actions qui ne fonctionnent pas, amplifiez celles qui fonctionnent déjà, améliorez celles qui sont sur le point de fonctionner.
2. Dans votre produit : L’optimisation de votre page d’inscription en vue d’améliorer les taux de conversion et la mise en place d’un « onboarding process » efficace lors de la première utilisation de votre site ou app sont des leviers extrêmement puissants. Plus que l’ajout de toute fonctionnalité en plus ou la focalisation sur la création de trafic.
3. Créez des grappes d’utilisateurs : mieux vaut 50 utilisateurs ultra-connectés entre eux que 200 qui ne se connaissent pas. Ciblez une ville, un quartier, une rue avant d’essaimer.
4. Dans votre marketing de contenus : Faites en sorte de comprendre les problèmes rencontrés par les gens qui pourraient être résolus par votre produit. Proposez des contenus qui répondent à leurs interrogations en reprenant leur propre vocabulaire. Tout simplement le meilleur moyen de sortir dans les résultats de recherche de Google.
5. Sur les réseaux sociaux : L’utilisation de Buzzsumo pour trouver des idées de contenus ayant déjà prouvés leur caractère viral (plutôt que d’essayer de deviner ce qui pourrait le devenir) à publier sur votre blog et sur les réseaux sociaux donne des résultats allant jusqu’à 1900% de trafic et de portée en plus sur Facebook.
6. Dans vos emailing : Tester des variations de titres et d’heure d’envoi pour vos emails est une technique connue pour augmenter le taux d’ouverture de vos emails mais je viens d’essayer une tactique toute bête qui fonctionne à merveille : renvoyer vos emails une seconde fois en changeant le titre à tous les inscrits de votre liste n’ayant pas ouvert le 1er email. Un moyen simple d’augmenter les performances de vos emails sans ennuyer votre audience.
7. Apportez de la valeur : Concentrez-vous sur la fonctionnalité principale qui fait la valeur de votre produit. N’empilez pas les fonctionnalités mais renforcez cette valeur. Faites en sorte que vos utilisateurs trouvent encore plus de valeur à utiliser votre produit s’ils invitent leurs amis à participer. Voir l’exemple de Dropbox ou des banques en ligne : si vous ramenez un client, vous et votre ami bénéficiez de Gigaoctets de stockage ou de 50 euros de dépôt.
8. Limitez l’accès : Rendre rare un produit le rend désirable. Donner des clés d’accès à la Beta permet d’obtenir des retours utilisateurs afin d’améliorer cette v1 tout en teasant l’ouverture au grand public.
On pourrait continuer la liste toute la nuit :)

Retrouvez Rudy Viard sur webmarketing-conseil.fr


#7: Identifier vos utilisateurs grace à la Recherche avancée Twitter

adrien-montcoudiol
Mon trick préféré, c’est d’utiliser Twitter intelligemment pour sa brand awareness et son acquisition. Intelligemment, ça signifie : automatique et scalable tout en restant humain, respectueux et pertinent.Du coup, exit tous les bots qui mettent en favori des tweets contenant un mot-clef quelque soit le contexte dans lequel il est évoqué, exit aussi ceux qui follow / unfollow / refollow sans fin, car c’est simplement du spam.
Après, Twitter reste quand même formidable car les gens y expriment publiquement leurs centres d’intérêts en suivant des comptes, en tweetant, en favoritant et en créant des listes. Il est du coup très facile d’y trouver des personnes potentiellement intéressées par votre produit : à vous d’attirer leur attention de la meilleure des façons.
Pour la petite anecdote, lorsque je cherchais un job dans la Silicon Valley, j’avais contacté chaque personne tweetant avec le hashtag d’une conférence sur le growth hacking à San Francisco en leur envoyant mon CV. C’est suite à cela qu’on me proposa de rejoindre la growth team de BitTorrent ! La clef dans le growth hacking, c’est la créativité et vous verrez qu’avec Twitter, si vous le faites bien, c’est un puits sans fond :wink:

Retrouvez Adrien Montcoudiol sur digitalhobo.co


#8: L’Open Graph Search de Facebook pour identifier sa cible

julien-lecoupanec
Il y a deux composantes essentielles à comprendre lorsque l’on cherche à obtenir de nouveaux utilisateurs pour son produit. Le premier point d’optimisation consiste à cibler pertinemment. Le second, à interagir au bon moment ( et dans le growth hacking, tout est souvent une question de moment ). Je pense que le cold emailing est particulièrement sous-estimé dans le milieu des startups.
Bien qu’il soit extrêmement difficile de rendre un message viral au travers de celui-ci, il faut retenir que l’email est asynchrone par nature et que c’est donc l’un des canaux de communication les moins intrusifs. Et l’un des outils les plus incroyables que l’on puisse trouver sur Internet pour segmenter est le Facebook Graph. En tapant des requêtes comme “ Men over 30 years old who like Airbnb and who live in Paris “, il est possible de récupérer une liste très qualitative de prospects. ( attention votre Facebook doit être en anglais US). Pour en savoir plus, Julien a fait une vidéo traitant du sujet.
Toute la question est donc de deviner ces emails à partir des détails que cette liste nous donne (c’est-à-dire le nom, le prénom, la ville et parfois la profession ). Mon astuce préférée est de me rendre sur Linkedin, de les ajouter ( l’une des particularité de ce réseau est que 99% des gens acceptent vos demandes même sans avoir eu au préalable une interaction ) et d’exporter mes contacts pour récupérer leur email.

Retrouvez Julien Lecoupanec sur thefamily.co


#9: Le Street Marketing, proche et efficace !

stephane-pomares
Mon conseil aux start-ups BtoC qui débutent la commercialisation c’est le street marketing. L’exemple parfait vient de la marque Michel et Augustin. Pour se faire connaitre, les deux fondateurs ont fait des happening quasi-nus et déguisés en vache ! Outre le décalage d’image de deux chefs d’entreprise s’exposant de la sorte et qui a fortement attiré les médias, ils ont su créer un événement street marketing qui renforce l’image de leur marque (bio, nature et proche des gens pour Michel et Augustin). Le street marketing a de nombreux avantages : pas cher (mais attention, évitez les bouts de ficelle qui font kitch), événement local, en contact avec sa cible, et sans limite de créativité !
voila les recettes d’un street marketing réussi :

  • faire vrai : éviter les acteurs
  • véhiculer une image/discours/valeur en cohérence avec sa marque, ses produits
  • profiter d’un événement couvert par des médias (attention au risque juridique)
  • le préparer : alertez ses clients, les journalistes, …
  • l’optimiser : le filmer, puis le diffuser (youtube, référencement, emailing)

Enfin mes 2 astuces pour créer un événement street marketing efficace :

  • Ciblez vos early adopters, choisissez le lieu et le moment/événement pour toucher la population qui est la plus ouverte, la plus attirée par votre produit, celle qui réagira le mieux.
  • Soyez créatif autour de vos avantages produit, exagérez vos qualités de façon rigolote et tellement grosse que l’on doit tout de suite percevoir le second degré.

Retrouvez Stephane Pomares sur loveshr.com

Partager un bon growth hack n’est pas aisé. On veut le garder pour soi, en profiter autant que possible et éviter qu’il ne s’ébruite de peur qu’il soit « grillé ». Encore merci à tous ceux qui ont joué le jeu.

Qu’en avez-vous pensé ?



Ton hack préféré ?

Loading ... Loading ...
Fondateur de DEUX•IO, Agence de Conseil en Marketing pour Startup / Growth Marketing. Ancien marketeur chez Musiwave, Xbox & Zune. Geek.

8 réponses à “9 Growth Hackers / Marketers Français dévoilent leur Hack préféré

Les commentaires sont clos.