Catégories
Growth Hacking

Framework de copywriting en Outreach

Le copywriting est une notion très importante pour votre prospection commerciale. Il est parfois négligé par manque de considération ou par un manque d’informations. Grâce à cet article, vous allez apprendre à rédiger un copywriting persuasif pour convaincre vos prospects d’échanger avec vous avec l’aide du Framework AIDA.

Le copywriting c’est quoi ?

Avant d’apprendre à rédiger, il faut déjà comprendre de quoi on parle. On vous explique tout du copywriting dans les lignes qui suivent.

Copywriting : définition

L’outreach est une approche modernisée de la prospection commerciale. Dans ce cadre-là, le copywriting, c’est l’art de convaincre avec des mots. C’est-à-dire, réussir à convaincre, persuader, susciter de l’intérêt/curiosité chez la cible. En prospection, on cherchera à améliorer le copywriting des campagnes Cold Email  et LinkedIn.

Pour avoir des clients, il faut vendre. Pour vendre, il faut bien écrire ou plutôt écrire intelligemment. Le premier contact est la première étape pour l’acquisition d’un client. C’est pourquoi travailler son copywriting est si important pour votre entreprise/business. Si vous négligez cette partie, les résultats seront peu concluants. Dans une ère où nous recevons des messages très régulièrement, à vous d’écrire stratégiquement pour vous démarquer.

Les prérequis pour un bon copywriting 

Oui, le copywriting est très important. Mais pas de panique ! Tout s’apprend et nous allons vous donner toutes les clés pour un bon copywriting. C’est parti.

  1. Cibler les bonnes personnes 🎯

Ça sonne comme une évidence, mais comme pour toute stratégie, vous devez cibler les bonnes personnes. Vous devez analyser psychologiquement vos cibles. Grâce à l’étude de cette audience, vous comprendrez les besoins et attentes de vos prospects. Vous serez donc en mesure d’identifier les leviers d’icebreaker, c’est-à-dire la manière de briser la glace lors de votre premier contact.

2.  Apporter de la valeur 📧

Vous ne pouvez pas contacter quelqu’un sans raison précise et valable. Les motifs de votre message doivent être pertinents et justifiés. Votre destinataire doit comprendre ce que vous voulez lui apporter. Donc, votre proposition de valeur doit être lisible et intelligible.

3. Trouver les mots justes ✍️

Vous devez parler la langue de votre interlocuteur. Grâce aux points précédents, vous savez à qui vous parlez et ce que vous devez lui dire. Maintenant, il faut le dire avec les mots adéquats. Alignez votre niveau de langage. Vos études précédentes vous permettront de savoir si vous pouvez tutoyer ou non, quel ton professionnel vous devez appliquer. Par exemple, si votre cible travaille dans une start up, vous pourrez plus naturellement utiliser des mots anglais, c’est-à-dire le jargon de leur écosystème.

4. Aider à la lecture 👀

Non, il n’y a pas de honte à avoir si vous n’êtes pas un pro de l’orthographe. Aujourd’hui, il existe beaucoup de correcteurs automatiques en ligne qui corrigent vos écrits. Vérifiez toujours votre copywriting pour éviter les fautes et rendre la lecture plus agréable. Vous pouvez utiliser Cordial, BonPatron ou encore Scribens.

De plus, choisissez des mots simples, clairs et précis pour une lecture facile. Ne faites pas non plus de messages trop longs. Partez sur une base de 80 – 90 mots avec un maximum de 3 lignes par paragraphe.

Pour résumé :

Résumé des pré requis pour un bon copywriting

AIDA : Framework Copywriting

Pour vous aider dans votre copywriting, il existe des frameworks. Ce sont des modèles qui vous guident dans votre rédaction. Nous allons étudier le framework AIDA.

AIDA : Définition

AIDA est le framework le plus connu. C’est le modèle idéal pour les rédacteurs de tous niveaux. Il fonctionne aussi bien pour le cold email que le social selling. C’est un framework très efficace !

On le défini de cette façon :

–        Accroche : on capte l’attention du lecteur

–        Intérêt : on emmène le lecteur à se sentir concerné par la situation présentée

–        Désir : on donne envie au lecteur de passer à l’action

–        Action : on pousse le lecteur vers une action précise

Schéma matrice AIDA

AIDA : comment l’utiliser ?

Nous allons voir comment appliquer AIDA sur 2 exemples : un post LinkedIn et un cold email.

1.      Le post LinkedIn

Prenons l’exemple de ce post qui vise à mettre en avant un webinar sur les Landing page.

AIDA pour post LinkedIn

Première étape : attirer l’attention. On remarque une phrase d’accroche qui va attraper le lecteur et l’amener à s’arrêter sur le post. Cette accroche porte sur la réussite d’une entreprise grâce à une stratégie. Le lecteur voudra savoir comment faire pour avoir, lui aussi, une augmentation de revenu.

C’est là qu’on fait appel à la phase d’intérêt. On indique au lecteur que La Growth Formation décortique toutes ces stratégies. Le lecteur se sent impliqué : il peut avoir des réponses à ses questions.

Troisième point : le désir. Dans la suite du post, on met en avant tous les sujets qui ont été abordés pendant le webinar. Ces sujets permettent d’expliquer la situation évoquée en phase d’accroche. On a réussi à susciter la curiosité et l’envie d’en savoir plus.

Et donc, passage à l’action : on propose aux intéressés de laisser un commentaire pour récupérer le webinar qui répondra à toute leurs questions.

2. Le cold email

Voyons maintenant comment utiliser AIDA sur un cold email.

Mail AIDA

Le mail commence encore avec le but d’attirer l’attention. Ici, on lui fait part d’un chiffre et d’un fait. Il est vrai que beaucoup de commerciaux ne savent pas automatiser leur prospection. Comme nous avons bien ciblé, nous savons que ce Mathieu appartient aux 80%.

Ensuite, on l’emmène à se sentir concerné par le problème. Finalement, ce n’est pas leur faute. Ils ne savent juste pas comment faire. On retire un sentiment de culpabilité.

On enclenche ensuite la partie désir.  Nous lui indiquons que nous proposons un service dans l’accompagnement des commerciaux. Nous pouvons donc l’aider à devenir autonome sur le sujet.

Enfin, nous lui posons une question pour le pousser à nous répondre pour finalement enclencher une discussion.

Et voilà ! Vous savez tout sur le copywriting et sur sa Framework AIDA. A vous maintenant de rédiger vos meilleurs cold email et messages/posts linkedin. Si vous voulez en savoir plus sur la partie psychologique du consommateur, je vous conseille la chaîne de Stan Leloup 😊.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *